Accueil » MEXIQUE : que faire dans la péninsule du Yucatan ?

MEXIQUE : que faire dans la péninsule du Yucatan ?

La péninsule du Yucatan est une des régions les plus visitées du Mexique et pour cause ! Elle est notamment réputée pour ses belles plages aux eaux turquoises, ses temples Maya et les fameux cénotes. Cette péninsule comprend plusieurs états dont le Quintana Roo et le Yucatan dont nous allons détaillé ici les principaux points d’intérêts. La meilleure période pour visiter le Mexique est pendant l’hiver métropolitain : d’octobre à mai. Nous sommes partis au mois de février pour se mettre au soleil pour la première fois pendant les vacances d’hiver.

LE QUINTANA ROO

Le Quintana Roo est bordée par la mer caraïbéenne et c’est sur cette “Riviera Maya” que l’on trouve l’une des plus belles plages du Mexique. Au Nord, Cancun, ville mondialement connue pour son Spring Break avec ses hôtels de luxe vertigineux et son ambiance festive. Plus au Sud, Playa del Carmen, très populaire aujourd’hui pour y faire la fête également avec une vie nocturne animée. Enfin Tulum, ville sans grand charme mais beaucoup plus tranquille que les deux précédentes, idéale pour des vacances détente et découverte. Elle abrite les seules ruines Maya situées en bord de mer.

Que faire à Tulum ?

Tulum, est une excellente base de découverte du Quintana Roo car elle permet d’allier détente sur les plages des caraïbes et visites culturelles avec les temples Maya et les cénotes.

Les Temples Mayas:

  • Zone Archéologique de Tulum (85 pesos/pers) : à ne pas rater, ce n’est pas forcément celle qui possède le plus de ruine, mais sa situation géographique au bord de la mer des caraibes fait tout son charme ! De très beaux points de vue à ne pas manquer tout le long de la visite du site. Il faut cependant faire attention à la saison avant de vous y rendre car en période de sargasse (juin-sept), l’accès à la plage est fermé. Pour éviter de faire la queue en plein soleil, pensez à prendre vos billets à l’avance sur internet. Ne vous faites pas avoir par les mexicains qui vous attendent à l’entrée du site pour vous vendre des tours avec un guide (sauf si vous en souhaitez un). C’est mon site préféré (avec Chichen Itza) !
  • Site Archéologique de Muyil (65 pesos/p) : à 20 min en voiture de Tulum, ce site maya est situé en plein milieu de la jungle tropicale, dans un décor enchanteur. Peu de ruine ici aussi mais dans un environnement naturel superbe. Au fond du site, derrière la pyramide principale se trouve un chemin qui mène au mirador de la Réserve Naturelle de Sian Ka’an (50 pesos/p). Possibilité de balade en bateau sur la lagune de Sian Ka’an depuis le site.
  • Site archéologique de Coba (100 pesos/p) : autre site maya perdu dans la foret tropicale, situé à 45 min de Tulum. Celui-ci est très étendu et possède davantage de ruines que les précédents. A l’époque on pouvait monter en haut de la pyramide principale, c’est aujourd’hui interdit (et ce n’est pas plus mal pour pouvoir la prendre en photo sans la foule).

Les cénotes :

Considérés comme sacrés pour les Mayas, les cénotes sont des gouffres remplis d’eau douce. Certains sont souterrains d’autres ouverts ou partiellement ouverts. Ce sont aujourd’hui des lieux de baignade ou des spots de plongée. Gran Cénote (500 pesos/p) : l’un si ce n’est LE plus connu dans les environs de Tulum. Il est réputé pour pouvoir y nager avec des tortues (elles y ont été introduites). Il est constitué de deux gros trou qui communiquent en passant sous un tunnel à la nage, ou à pied par l’extérieur. Vous avez la possibilité de louer un masque et un tuba sur place en échange d’une pièce d’identité. La douche est obligatoire avant d’entrer dans l’eau. Il y a une grande zone d’herbe à proximité pour se poser et bronzer.

  • Caleta Tankah : il s’agit d’un hôtel qui propose un pass à la journée (300 pesos/p) pour les personnes qui ne sont pas clients de l’hôtel pour profiter de sa plage privative (sans sargasse) avec transat inclus dans le tarif ainsi que de son cénote ouvert d’eau de mer qui regorge de poissons (penser à votre masque et tuba!). Il y a également un cénote en pleine jungle à découvrir.
Caleta Tankah

Voici une liste d’autres cénotes que je n’ai pas pu tester lors de mon séjour :

  • Cénote Azul
  • Cénote Dos Ojos
  • Cénote Nicte-Ha
  • Cénote Zacil-ha
  • Cénote Car Wash (aktun-ha)
  • Cénote Santa Cruz
  • Cénote Kantun chi/Cristallino (150 pesos/p)
  • Cénote Jardin del eden
  • Cénote Calavera
  • Cénote Corazon del paraiso

Les plages :

Toutes les plages de la Riviera Maya possède un sable blanc fin et une eau bleu turquoise paradisiaque. Cependant, certains sont privatisées par des hôtels et donc accessible qu’en payant une consommation sur place. Voici les plages gratuites de Tulum, avant d’accéder à la zone hôtelière :

Playa las Ruinas : plage située au pieds des ruines

Playa las Ruinas

Playa Paraiso : situé à 1km des ruines de Tulum, possibilité des louer des transats ou de s’installer librement sur le sable

Playa Paradiso

Playa Pescadores : dans la continuité de la précédente, de nombreux bateaux sont accostés sur le sable

Playa Santa Fe

Bahia Soliman : superbe plage, plus tranquille que celles de Tulum

Bahia Soliman

Depuis Tulum il est également possible de se rendre à la lagune de Bacalar (3h de route). Cet endroit également appelé “lagune aux sept couleurs” est unique et vous convaincra à coup sur ! Un site remarquable que je recommande et qu’il faut préserver. Il s’agit d’une lagune d’eau douce, peu profonde avec de nombreuses nuances allant du bleu azur au vert émeraude. Un vrai petit paradis !

Il existe plusieurs chemin d’accès pour se rendre à la lagune, nous y sommes allés via le Beach Resort Cocalitos, pour 50 pesos/p. Certains restaurants propose un accès à des pontons sur la lagune si vous consommez sur place. Il est possible de faire des tours de bateau sur la lagune, de louer des kayaks ou des paddles.

Ne pas manquez ensuite “Los Rapidos“, les courants rapides qui descendent la lagune (150 pesos/p), arrivez s’y tôt avant que la foule ne s’emparent du lieu.

Le village de Bacalar vaut aussi le coup d’œil, baladez vous dans ses rues et découvrez le street art ainsi que le Fort de San Felipe qui surplombe la lagune (110 pesos/p si vous souhaitez entrer dedans).

Si vous restez assez de temps sur place, vous pouvez décider de faire une excursion à la journée ou sur plusieurs jours dans les îles au large de la péninsule du Yucatan :

  • Isla Mujeres : située à seulement 13km de Cancun (25 min de ferry depuis Cancun), vie nocturne animée, belles plages dont la Playa Norte très réputée !
  • Isla Holbox : située au Nord de la Péninsule du Yucatan, le ferry se prend au départ de Chiquilla (150 pesos/p). Ile plus décontractée et authentique, ici pas de voiture ni de route goudronnée. Ne pas manquez Playa Holbox, Punta Mosquitos et Punta Coco. Possibilité d’y voir des requins-baleines et des flamands roses.
  • Isla Cozumel : la plus grosse, située en face de Playa del Carmen, plage de sable blanc et eau turquoise !

LE YUCATAN

Ici, on quitte la mer des caraïbes pour se plonger dans les eaux du Golfe du Mexique ! Nous avons surtout visité l’intérieur des terres pour découvrir l’architecture des villes coloniales qui s’y trouvent. Le Yucatan possède également de nombreux cénotes et des sites archéologiques immanquables.

Les villes coloniales du Yucatan:

Valladolid : ville coloniale par excellence, il y règne une douceur de vivre à la mexicaine : maisons basses et très colorées, belle place centrale avec la cathédrale de San Servacio. Ne pas manquez la rue piétonne “Calzada de los Frailes”, très sympa et qui mène au Couvent de San Bernardino et au Parc Sisal. Perdez vous dans les rues de la ville qui sont toutes jolies à découvrir.

Mérida : capitale du Yucatan, cette ville m’a vraiment beaucoup plu ! J’avais lu pas mal d’avis contraires sur cette ville avant de partir, ce qui m’avait fait hésiter à la mettre au programme mais finalement je suis bien contente d’y être passée. Très belle architecture coloniale, jolies places et églises.

Izamal : également appelée “la ville jaune” (et pour cause, toutes les rues de la ville sont de cette couleur). Une ambiance très tranquille se dégage de cette ville, très visitée pour son somptueux couvent de Padoue (jaune lui aussi, bien sur). Baladez vous dans ses jardins et allez voir les pyramides Itzamatul et Kinich Kakmo de la ville (gratuites).

Les sites archéologiques du Yucatan :

Chichén Itza (571 pesos/p) : à 40min de Valladolid, ce site fait parti des “sept merveilles du monde” et quand on se trouve au pied de la pyramide, on comprend mieux pourquoi. Très impressionnante, non pas par sa taille mais par sa beauté, elle domine le site qui regroupe ici plusieurs ruines. Allez-y tôt car à partir de 11h la foule afflue. De nombreux vendeurs ambulants ont envahis les lieux et cela peut constituer un point négatif de ce site, mais qu’il faut voir au moins une fois dans sa vie. Le parking du site coute 80 pesos. Il est possible de se garer gratuitement le long de la route avant d’arriver au parking

Temple Ek Balam (440 pesos/p) : site Maya situé à 30 min de Valladolid, ici il est possible de monter en haut d’une pyramide pour avoir une vue dégagée sur les autres ruines du site qui jaillissent au milieu de la foret tropicale.

Uxmal (pas fait)

Mayapan (pas fait)

Les cénotes du Yucatan:

A titre informatif, voici une liste des cénotes du Yucatan car nous n’avons pas eu le temps d’en faire durant notre séjour ici :

  • Cénote Ik-kil
  • Cénote Yokdzonot
  • Cénote lol-ha yaxunah
  • Cénote Multum-Ha
  • Cénote San Lorenzo Oxman
  • Cénote Sac Aua
  • Cénote Hubiku
  • Cénote Secreto Maya
  • Cénote Syntun (120p/p, y aller entre 12h et 14h pour avoir le rayon du soleil qui traverse le cénote)
  • Cénote X’Keken y Samula (120 pesos/p pour les 2)
  • Cénote Hubiku
  • Cenote Agua Dulce (120p/p)
  • Cénote X-Canché (ferme à 15h30, 70pesos/p, 1,5km de marche jusqu’au cénote)
  • Cenote Noh Mozom (à cote du temple Mayapan, difficile d’accès)
  • Cenote Chihuan
  • Cenote de Homun
  • Cénote X batun et dzonbacal (à coté du temple Uxmal)

La laguna de Kaan Luum (300 pesos/p) : situé à 15 min au sud de Tulum, cette lagune circulaire de 100m de diamètre est cachée dans la jungle maya. En son centre se trouve un énorme cénote ouvert : possibilité de se baigner, 1m50 de profondeur. Il n’y a pas de quoi s’allonger hormis le ponton central.

Il est également possible de se rendre à Las Coloradas – Pink Lake (lac rose), situé à Rio Lagartos (pas fait) pour y voir des salines et des flamands roses.

*Les tarifs indiqués sont ceux de 2022 (ils augmentent chaque année depuis le covid…). La plupart des endroits n’acceptent pas la carte bleue, il vous faut prévoir du cash, surtout pour les cénotes !

GASTRONOMIE

La gastronomie mexicaine est connue mondialement : tacos, fajitas, burritos, guacamole, panuchos, tamales, ceviche, quesadillas, empanadas… il y en a pour tous les gouts!

Voici quelques adresses de restaurants où nous avons très bien manger :

  • Pancho Villa : situé directement sur la plage Paraiso à Tulum, les pieds dans le sable vous pourrez déguster quelques unes des spécialités mexicaines : tacos et guacamole validés ainsi que la pina colada, servie dans un vrai ananas !
  • La Fonda : situé dans le centre ville de Tulum, restaurant italien : très bonne pates aux gambas, en entrée on valide fortement le guacamole et le tartare de thon !
  • La Braceria : situé dans le centre ville de Tulum, nous y avons mangé de délicieux burritos à la viande !
Burritos à la viande
  • El Pescador : situé aussi dans le centre ville de Tulum, la tuerie à absolument tester : gambas enroulés de lard et risotto au parmesan, un délice !
Gambas et risotto
  • La Playita Bacalar : situé à quelques mètres avant d’arriver au fort San Felipe, ce restaurant est dans un cadre de nature magnifique avec vue sur la lagune. Nous y avons très bien mangé ! Fajitas délicieux.
Fajitas au poulet, bacon et avocat
  • San Giovanni Trattoria : situé à Valladolid
  • La Chaya Maya : situé à Mérida pour une cuisine typique mexicaine
  • Museo de la Gastronomia Yucateca : situé à Mérida

Moyens de transport

Nous avons loué une voiture chez la compagnie NATIONAL CAR pour 620 euros les 12 jours, aucune mauvaise surprise à l’arrivée, nous avons même été surclassé par rapport à la voiture que nous avions réservé. Le retour s’est fait aussi sans problème.

Informations pratiques

  • Prise électrique : prise américaine (type A/B)
  • Pas la même heure entre Tulum (-6h) et Valladolid (-7h)
  • 1 pesos = 0,042e / 1e = 23,55 p (février 2022)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.